21/05/2008

Non Jeff tu ne seras pas tout seul!

clipa1

"Demain matin je mets de l'ordre dans ma vie...

Mais ce soir je passe la nuit au mitard"

Ce soir je suis triste, Jeff s'en est allé.

 

Le Soir a dit : "Jeff Bodart, tout le monde l'aime mais personne n'achète ses disques!"

Alors juste au cas où, un petit bout d'éternité...

 Salut l'Artiste, et bonjour à Pierrot là-haut...

Ps: pour vous qui êtes là-derrière , Zazie disait : "On écrit pas quand tout va bien... " je vous embrasse...

20:22 Écrit par Clochette dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

05/02/2008

Vous avez dit intimité?

 45t_ordinateur_2006

Hier après-midi, Sophie, une étudiante en psychologie a "disséqué" mon "désir de partager mon intimité sur un blog"... Je m'en suis posée des questions!  

"Journal intime, relation quotidienne de cette part de l'existence que l'on peut se confier à soi-même sans avoir à en rougir."  Ambrose Bierce

Qu'est-ce qui nous pousse à nous livrer sur des pages que tout un chacun peut lire, interpréter, voire même juger?

"Un livre est une bouteille jetée en pleine mer sur laquelle il faut coller cette étiquette: attrape qui peut!" Alfred de Vigny

Le blog se situe visiblement entre le journal intime et le livre, entre l'intime et l'extime (j'ai compris le sens de ce terme hier après-midi!).En guise d'explication, l'extimité est l'intimité extériorisée: ou un comportement qui consiste à montrer en public ce qui traditionnelement était réservé à la sphère privée ou à l'intimité personnelle.                                                            "Par exemple, les blogs - aussi appelés "journal intime en ligne" - permettent à tout un chacun de raconter son quotidien au jour le jour, souvent avec des détails qui étaient réservés au cercle familial et amical. Aujourd’hui des milliers d’adolescents affichent leur vie sociale, amicale, voire amoureuse, avec plus ou moins de détails réels ou inventés, sur la grande toile. Le fait de montrer son nombril et de laisser son string dépasser de son pantalon font partie de cette tendance actuelle à l’extimité. Il s’agit de montrer ce qui autrefois était intime." Serge Tisseron dans  l'Intimité serexposée, Paris, Hachette, Coll. Pluriel

C'est assez difficile en fait d'expliquer les raisons qui poussent certains à confier leurs pensées les plus personnelles de manière aussi publique, c'est d'ailleurs une question que je ne m'étais pour ainsi dire jamais posée! Quel(s) intérêt(s) trouvons-nous à exposer aux autres ce que nous vivons, ce que nous ressentons face aux événements de nos vies? Le but premier est à mon avis de s'exprimer, librement sans contrainte. Le contenu c'est autre chose, que ce soit une passion, un compte rendu d'activités diverses, un passe-temps ou encore un défouloir face à une actualité ou une société, et aussi le fameux journal personnel, souvent contesté,critiqué voire analysé. Il est évident qu'il existe une sérieuse antinomie entre les idées de "journal intime" et le côté "public" du web-blog, on écrit nos pensées intimes et on les publie ensuite au tout venant! Quel contradiction!  Est-il important d'être lu, ou tout simplement est-il important de les dire? Personnelement, je n'éprouve aucune sorte de satisfaction à être lue ou à être commentée, même si les commentaires laissés ici ont souvent été d'un grand réconfort, témoins d'un certain lien pour ne pas dire d'un lien certain avec des gens qui pourtant ne sont "que virtuels" mais là est toute la question! Il peut paraître aussi tordu de parler d'amitié virtuelle, mais si on considère qu'un ami est une personne à qui on confie des choses, qui nous comprend et qui nous écoute, avec qui on partage des idées, des évènements quotidiens, on est bien dans le domaine de l'amitié.... Mais je rassurerai tout le monde en faisant bien la différence entre mes amis et ceux qui me laissent une trace de leurs passages parfois très réguliers! Parfois, l'envie de passer de "l'autre côté"de l'écran (expression qui visiblement a intéressé Sophie!) a été plus forte et le virtuel a rejoint le réel! C'est là où les choses se mélangent, où l'extime redevient intime....

 

Quand Sophie m'a posé la question hier de savoir ce que je considérais comme mon intimité, sur une échelle de 1 à 10, j'ai eu du mal à classer les choses! Mais sans doute les pages qui défilent ici sont un morceau de la réponse...

11:35 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

30/01/2008

Victoria ma douce...

 

 vic 3

Ce matin, une bouffée d'amour est entrée dans nos vies...

Ma moitié a mis au monde une douce petite fille! Je vous présente Victoria, qui porte si bien son nom, elle est une si jolie victoire sur la vie! Il  y a quelques mois de ça, ma petite soeur, alors enceinte de 6 mois, apprenait qu'elle avait contracté le CMVen début de grossesse, et que les concéquences seraient dramatiques pour sa petite fille... Surdité, céssité, malformations diverses, retard mental et j'en passe! Effondrée, elle décide malgré tout de demander un deuxième avis alors que son gynécologue lui conseille une IVG thérapeutique! On prend donc des rendez-vous, on la scanne, on la teste, et dans un autre hopital on lui suggère d'attendre un mois ou deux "pour voir" parce qu'à ce stade de grossesse, on ne rien fixer de définitif... Avec son mari, ils décident d'attendre, et  chaque jour qui passe est une nouvelle victoire, un nouvel espoir, aucune malformation ni de séquelles au cerveau! 7 mois, 8 mois, nouveau scanner, tout va bien, 9 mois... et enfin le jour J! Victoria est née ce matin, elle entend parfaitement bien, elle semble bien réagir à la lumière et au son, et elle est... Magnifique!!! 2,800kg d'amour que Céline peut enfin serrer contre son petit coeur de Maman... MERCI la vie!!!

vic 2

19:00 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

12/01/2008

Vide...

Voilà, Noël s'en est allé... sur la pointe des pieds...

Une année de plus sans toi, alors que tout le monde se réjouit de cette nouvelle année qui arrive, moi je compte les centaines de jours qui s'ajoutent à mon chagrin. Combien de jours encore, combien de mois pour que la peine soit moins lourde, pour les larmes ne coulent plus? Des mois à sourire, à dire "oui je vais bien merci" alors que mon coeur est vide, vide de toi, de ta voix, de ton rire.... D'autant diront "Ca passera ma grande!" mais quand? Quand est-ce que je dirai oui "Je vais bien" pour du vrai? D'un côté je l'espère tellement, tant la peine est lourde à porter, d'un autre si je vais bien c'est que tu auras disparu, perdue dans les nombreux souvenirs qui font une vie... Et ça je ne veux jamais que ça arrive! Pourtant la vie continue, avec son lot de joies, de peines et d'angoisses, mais la différence c'est que tu n'es plus là pour les partager avec moi, pour les entendre et me dire de ta voix si précieuse, "ça ira mieux demain ma Nanou!" , cette voix qui me manque tant , parfois je me surprends encore à vouloir t'appeler, ça dure une seconde le temps que le réel me revienne en pleine figure! Je dois maintenant fermer les yeux et me concentrer pour t'entendre encore, je replonge le nez dans ton parfum pour te sentir encore un peu, mais c'est si peu! Si peu!!!  Je suis vide et j'ai mal de ne pas arriver à trouver la force de passer le cap, celui de la peine parce que tu disparaîtras encore un peu plus...

20:01 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

02/01/2008

wishing you...


8d01mtc8
Tout le bonheur du monde....

18:35 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

10/11/2007

Instants

15:41 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

02/11/2007

pour Elle, pour Eux là-haut, trop haut...

Comment t'as fait maman,
Pour savoir que papa
Beau temps et mauvais temps
Il ne partirait pas
Est-ce que t'en étais sûre
Ou si tu savais pas
Est-ce que les déchirures ça se prévoit.

Comment t'as fait maman
Pour trouver le bon gars
Tu l'as connu comment,
Tu l'as aimé pourquoi
Est-ce qu'il y en avait juste un
Dans tout le présent siècle
Et y s'trouve que c'est toi qui dort avec

Comment t'as pu trouver,
Un homme qui n'a pas peur
Qui promet sans trembler
Qui aime de tout son cœur
J'le disais y a longtemps
Mais pas d'la même manière
T'as d'la chance maman
Le plus fort c'est mon père

Comment ça s'fait maman
Que dans ma vie à moi
Avec autant d'amants
Avec autant de choix
Je n'ai pas encore trouvé
Un homme comme lui,
Capable d'être ami, père et mari

Comment t'as fait maman
Pour lui ouvrir ton cœur
Sans qu'il parte en courant
Avec c'que t'as de meilleur
Est-ce qu'il y a des mots magiques
Que t'as dits sans t'rendre compte
Explique-moi donc c'qu'y faudrait que j'raconte.


Quand j'ai l'air d'les aimer
Les hommes changent de regard
Si j'ose m'attacher
Y s'mettent à m'en vouloir
Si je parle d'avenir
Y sont déjà loin derrière
J'avais raison d'le dire,
Le plus fort c'est mon père.

Vas-tu m'dire maman
Comment t'as pu savoir
Dès le commencement,
Qu'c'était pas un trouillard
Qu'il allait pas s'enfuir
Et qu'il allait tout faire
Pour que je puisse dire
Le plus fort c'est mon père

Quel effet ça t'as fait
Quand tu l'as rencontré
Est-ce que ça paraissait
Qu'il allait tant t'aimer
Les hommes bien souvent
Paraissent extraordinaires
Mais dis-toi bien maman
Qu'le plus fort...c'est mon père.

Linda Lemay

23:00 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |