26/04/2006

Ton absence...

 

Comme une bouffée de chagrin
Je t'apelle et tu ne viens pas
Ton absence est entrée chez moi

C'est un grand vide au fond de moi
Tout ce bonheur qui n'est plus
la
Si
tu s'avais quand il est tard
Comme je m'ennuie de ton regard

C'est le revers de ton amour
La vie qui pèse un peu plus lourd
Comme une marée de silence
Qui prends ta place et qui s'avance

C'est ma main sur le téléphone
Maintenant qu'il n'y a plus personne
Ta photo sur la cheminée
Qui dit que tout est terminé

Les souvenirs de mon enfance
Les épreuves et les espérances
Et cette fleur qui s'épanouit
Sous le silence
Ton absence

Je dors blottie dans ton sourire
Entre le passer, l'avenir
Et le présent qui me retient
De te rejoindre un beau matin

Dans ce voyage sans retour
Je t'ai offert tout mon amour
Même en s'usant l'âme et le corps
On t'aime  bien plus encore

Bien sûre la haut de quelque part
Tu dois m'entendre ou bien me voir
Mais se parler c'était plus tendre
On pouvait encore se comprendre

Mon enfance à pali
Déjà ce sont les gestes d'autrefois
Sur des films et sur des photos
Tu es partie tellement trop tôt

Je suis restée sur le chemin
Avec ma vie entre les mains
Il ne me reste au long des jours
En souvenir de ton amour
Que cette fleur qui s'épanouit
Sous le silence
Ton absence

 

Yves Duteil

23:53 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook |

25/04/2006

Au revoir Maman...

Maman s'en est allée ce soir... Je peux enfin me poser et pleurer!

Bon voyage Ma tendresse, Ma douceur,  Mon grand amour...

Je veille sur ton histoire, je la continue...

Merci à vous tous...

 

 

00:35 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook |

21/04/2006

 

 

Nous sommes entrés dans la douceur ouatée des soins palliatifs!

Je sais que c'est la dernière étape, mon dernier voyage avec Maman, mais je me sens rassurée de la savaoir enfin entre les bonnes mains de ces infirmières- tendresses. Elle est relativement sereine, en tout cas, ses yeux semblent me le dire... Maman ne parle plus mais j'apprends avec elle à communiquer autrement, et il me semble que c'est tellement plus fort parfois ce que nous nous disons avec les yeux.... D'autres fois je me sens si frustrée que je hurlerais mon chagrin, celui de ne plus entendre sa voix si particulière, sa voix enrouée (déraillée comme elle le disait souvent). Cette saleté de maladie m'aura tout pris! ou presque, je grade le plus beau au fond de moi... c'est tout ce qui me reste malheureusement...

 

09:49 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

19/04/2006

 

Mon anniversaire un peu particulier...

Parce que la vie continue...

 

11:45 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

07/04/2006

 

"Chaque jour qui passe, Maman s'envole un peu..."

Je ne veux plus qu'elle souffre, je veux qu'elle trouve enfin la paix, celle du corps... s'il vous plaît...

Elle qui nous a tant et tant donné, je veux lui donner le repos de l'âme et le repos du corps.

Je t'aime Maman... pour toujours!  

 

 

18:26 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (40) |  Facebook |

06/04/2006

 

"L'amitié double les joies et réduit les peines de moitié."

Merci d'être là... infiniment!

 

 

13:01 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

02/04/2006

Une chanson douce que me chantait ma Maman

13:12 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |