03/05/2006

Mes "derniers mots" pour toi...

À ceux que j'aime et ceux qui m'aiment

Quand je ne serai plus là, relâchez-moi.

Laissez moi partir, j'ai tellement de choses à faire et à voir.

Ne pleurez pas en pensant à moi, soyez reconnaissants pour les belles années, je vous ai donné mon amitié, vous pouvez seulement deviner le bonheur que vous m'avez apporté.

Je vous remercie de l'Amour que chacun m'a démontré, maintenant il est temps de voyager seule.

Pour un court moment, vous pouvez avoir de la peine.

La Foi vous apportera réconfort et consolation.

Nous serons séparés pour quelques temps.

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur, je ne suis pas loin et la Vie continue...

Si vous en avez de besoin, appelez-moi et je viendrai.

Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là.

Et si vous écoutez votre coeur, vous éprouverez clairement la douceur de l'amour que j'apporterai.

Et quand il sera temps pour vous de partir, je serai là pour vous accueillir.

Absente de mon corps, présente avec Dieu.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer, je ne suis pas là, je ne dors pas.

Je suis les mille vents qui souffle.

Je suis la lumière qui traverse les champs de blé.

Je suis la douce pluie d'automne.

Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin.

Je suis celle qui brille dans la nuit.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer je ne suis pas là, je ne suis pas morte

Je suis juste là...



Matcaci (au revoir)
 

 

12:54 Écrit par Clochette | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Très beau texte Magnifique texte, j'espère que celui-ci pourra te soutenir dans les moments difficiles que tu passes actuellement.
Mais n'oublies pas que tes amis sont là aussi.
A bientôt

Écrit par : Vincent | 03/05/2006

bonjour Nanou oui, ce texte est beau et donne un message clair à ceux qui restent.
Que ces nouvelles routes qui t'attendent maintenant, t'emmènent vers de belles destinées !
bisou et à bientôt

Écrit par : jojo | 03/05/2006

merci!! malgrè ta douleur tu me fais encore rever et me donne encore la force chaque jour de briller...ces temps ci je ne vais pa sbien non plus mais ma douleur n'est en aucun cas comparable avec la tienne...ton texte est magnifik et pour moi t aux noms de tous je voufµdrais encore te remercier pour ce blog sur lekel on peut tjs rever et s'oublier l'espace d'un instant...

Écrit par : tite fée | 03/05/2006

Superbe... Un bien bel hommage que celui la...Puisse t-il aider dans ta peine et ta souffrance... Je me joint aux autres bloggueurs,a tes amis virtuels mais pourtant tres présents,pour t'apporter un peu de soutien. Courage tite fée!

Écrit par : libra | 03/05/2006

Je suis pâs venue hier pour pas déranger mais qu'est ce que j'ai pensé à toi .... Courage Nanou...
Bizouilles...

Écrit par : risaloca | 03/05/2006

Ce texte m'a touché au plus profond de moi.. Même si lenveloppe charnelle n'est plus là, l'âme de ta maman ne disparaîtra jamais. Elle sera toujours à tes côtés. Bises

Écrit par : jicé | 04/05/2006

Salut ! Je passe prendre de tes nouvelles et te fais un gros bisou amical !

Écrit par : marc | 04/05/2006

passe un beau w-e et prend bien soin de toi
bisou

Écrit par : jojo | 05/05/2006

je t'ai laissé dans ces pénibles jours me doutant que tu ne saurais pas venir, mais me voici de nouveau pour te soutenir de toute mon amitié

Bisous doux ma belle courage et à bientôt

Écrit par : eyes | 05/05/2006

Je ne sais pas quoi dire parce que l'émotion est trop forte, et qu'en lisant tes posts précédents, je me rends compte de l'épreuve que tu traverses. Que dire à part courage petite fée, même si apparemment tu n'en manques pas.
Je pense à toi.
Amicalement

Écrit par : Le P'tit Caillou | 06/05/2006

heureusement que nous avons la faculté de penser. La pensée ne guérrit pas tout mais soulage des blessures, des cicatrices qui font mal lorsque le froid revient, lorsque la réalité nous rattrappe...perdre quelqu'un n'est pas de l'ordre du supportable mais y penser fait partie déjà de notre travail de deuil...
Que la vie, que ta vie t'apporte du bonheur et du soleil pour réchauffer les moments noirs

Écrit par : yoni | 13/10/2006

Les commentaires sont fermés.