24/08/2006

S'assoir et attendre... Au cas où... on ne sait jamais.

Même si pour moi, attendre ne sert à rien, "Mon Petit prince à moi"  ne reviendra pas...

 

 

" (...) Ça c'est, pour moi, le plus beau et le plus triste paysage du monde. C'est le même paysage que celui de la page précédente, mais je l'ai dessiné une fois encore pour bien vous le montrer. C'est ici que le petit prince a apparu sur terre, puis disparu.

Regardez attentivement ce paysage afin d'être sûrs de le reconnaître, si vous voyagez un jour en Afrique, dans le désert. Et, s'il vous arrive de passer par là, je vous en supplie, ne vous pressez pas, attendez un peu juste sous l'étoile ! Si alors un enfant vient à vous, s'il rit, s'il a des cheveux d'or, s'il ne répond pas quand on l'interroge, vous devinerez bien qui il est. Alors soyez gentils ! Ne me laissez pas tellement triste: écrivez-moi vite qu'il est revenu... (...) "

 

Extrait du Petit Prince de Saint Exupéry

14:12 Écrit par Clochette dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Ma petite fée, attendre, c'est sans doute aussi apprendre à vivre sans retour. Apprendre à découvrir autrement. Attendre n'est pas un pélérinage douloureux et inutile,mais une ouverture d'espace et de temps différent, de dunes, de serpents et de petits princes à la fois semblables et autres, au gré de nos soubresauts d'amour où de manque.
Merci pour ta douce visite , en effet pleine d'à propos.
Je t'embrasse

Écrit par : muffy | 25/08/2006

Les commentaires sont fermés.